Ecotourisme : 9 conseils pour voyager

Publié le : 18 juillet 20236 mins de lecture

L’écotourisme est une activité touristique qui utilise, de manière durable, le patrimoine naturel et culturel d’une région. L’écotourisme encourage donc les voyages conscients, dans le respect de la nature et de la planète, afin de contribuer à la préservation de l’environnement et à la conservation des sites touristiques dans le monde entier. Avec l’augmentation du changement climatique et l’inquiétude croissante concernant les impacts environnementaux causés par notre mode de vie, l’écotourisme est de plus en plus recherché par ceux qui veulent s’amuser sans nuire aux espaces naturels. L’une des devises de cette pratique est de profiter des attraits du lieu sans laisser de traces, en n’emportant avec soi que des souvenirs. Si vous cherchez une alternative durable pour visiter des destinations incroyables dans le monde entier, l’écotourisme peut être la solution idéale. Consultez les 9 conseils pour l’écotourisme, les principaux commandements et comprenez mieux l’importance de ce segment du tourisme respectueux de l’environnement.

1. Planifiez

Examinez les avantages et les inconvénients d’un voyage par vos propres moyens ou par l’intermédiaire d’une agence. Si vous optez pour cette dernière alternative, privilégiez celles qui pratiquent l’écotourisme et qui ont des préoccupations liées à la préservation des ressources naturelles des destinations choisies. Choisissez les activités que vous allez pratiquer en fonction de votre condition physique et de votre expérience. Ce type de voyage peut faire en sorte que votre volonté de sortir de la routine vous conduise à dépasser vos limites, provoquant ainsi des accidents. Soyez donc vigilant !

2. Faites vos recherches

Il est intéressant de connaître le lieu, son histoire et ses attractions avant de le visiter. De cette façon, vous apprécierez davantage et comprendrez mieux l’importance des plantes, des animaux et des habitudes culturelles vus au cours de la visite. Le risque de faire quelque chose de contraire à ces traditions diminue considérablement si vous faites des recherches au préalable. Essayez d’en savoir plus sur l’éducation à l’environnement et n’interrompez pas le développement durable du lieu.

3. Les bagages

En écotourisme, il est important de réduire au maximum les emballages. Prenez des vêtements de couleur neutre (pour ne pas provoquer d’étrangeté chez les animaux locaux) et également de la crème solaire qui ne se dissout pas dans l’eau, afin de ne pas nuire à la faune et à la flore marines.

4. Respectez les animaux

Ne faites pas trop de bruit pour ne pas effrayer et faire fuir les animaux du site. Observer les animaux à distance est l’un des principaux piliers de l’écotourisme, car la proximité peut être interprétée comme une menace et provoquer des réactions hostiles. De même, ne nourrissez pas les animaux, car chaque animal a son propre régime alimentaire et peut ne pas bien réagir à la nourriture donnée.

5. Ne laissez pas de déchets sur place

Les déchets développés par les touristes peuvent, surtout s’ils sont mal éliminés, déséquilibrer l’écosystème local. Emportez avec vous une boîte en carton ou un sac en papier pour y déposer les déchets produits. Si vous faites du camping, enterrez les déchets organiques à au moins 30 mètres des sources, des cours d’eau et des sentiers. Les déchets recyclables doivent être conservés en vue d’un recyclage ultérieur. N’utilisez pas de savon ou de détergent pour éviter de contaminer les rivières et les lacs et de compromettre ainsi la pureté et la vie des poissons et de la végétation aquatique. Les pratiques d’écotourisme privilégient les modèles fabriqués avec des produits naturels et respectueux de l’environnement.

7. Ne ramenez rien à la maison

Ne cueillez pas de fleurs, ne ramassez pas de coquillages ou de stalactites et stalagmites dans les grottes et les cavernes, ni même de graines et de pierres que vous trouvez, afin que d’autres personnes aient également la possibilité d’apprécier ces éléments naturels. Par ailleurs, le simple passage de personnes dans un lieu génère déjà des impacts environnementaux, des érosions sur le sentier et l’effarouchement des animaux, même dans le cadre de l’écotourisme. Et si vous preniez des photos pour les garder en souvenir ?

8. Évitez les feux

Les cigarettes et les feux de joie peuvent provoquer des incendies, affectant ainsi le sol et la végétation. Par conséquent, si vous êtes fumeur, conservez vos mégots afin de ne pas provoquer d’accidents et essayez de les éliminer correctement par la suite.

9. La sécurité

Le sauvetage en milieu naturel est plus complexe, ne prenez donc pas de risques en pratiquant des activités dangereuses comme le deltaplane. Si vous voyez une personne en danger, contactez les locaux et sachez comment procéder. Lorsque vous vous engagez sur un sentier d’écotourisme, informez une personne de confiance de votre destination et de l’heure probable de votre retour, au cas où vous devriez prendre des mesures en raison d’une situation inattendue. Emportez toujours une lampe de poche, des vêtements chauds, un imperméable, une trousse de premiers secours, de la nourriture et de l’eau, même si vous ne devez randonner qu’une journée ou quelques heures, en cas d’urgence.